contact
Sophie Weidemann

 

COACHING ET MENTORING
L’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL

 

L’actualité sociale et financière du monde économique est malheureusement là pour nous le rappeler régulièrement, il n’est pas aisé d’équilibrer la réalité des affaires, les paramètres des directions de groupe, d’entreprises ou d’organisations et les sensibilités individuelles et collectives des salariés.

Pratique balbutiante dans les années 1990, l’executive coaching, accompagnement des dirigeants, des équipes et des salariés, est devenu une pratique courante dans les entreprises et les organisations, tant son bénéfice n’est plus à prouver.

Le consultant coach va utiliser une large palette de techniques comportementales et d’outils pour permettre d’arriver à un résultat défini. Il s’agit d’améliorer la performance d’un individu ou d’un groupe dans différents domaines.

Cette démarche permet par exemple :

  • de prévenir un burn-out,
  • d’accompagner de nouveaux managers dans leur prise de fonction et leur montée en compétence,
  • de porter un nouveau regard sur ses pratiques managériales,
  • d’accompagner différents types d’acteur dans le changement,
  • de favoriser la construction d’arbitrages,
  • de catalyser l’innovation ou le changement,
  • et de résoudre de nombreux types de problèmes au sein de l’entreprise.

Il s’agit d’une approche solution : les objectifs sont définis, précisés et mesurés.

 

DIFFÉRENTS TYPES D’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL

 

LE COACHING PERSONNEL EN ENTREPRISE

Il s’agit d’accompagner les acteurs autour d’une problématique mixte personnelle et professionnelle : amélioration de son organisation, de son efficacité, de ses performances, montées en compétence, prévention des risques de burn-out, amélioration de la communication interpersonnelle, gestion du stress et relations à distance.

 

LE COACHING DE MANAGER

L’executive coaching apportera un nouveau regard aux pratiques du manager. C’est à l‘occasion d’une montée en compétence ou d’un changement que ce type de coaching se décide généralement.

Le bénéficiaire va définir avec son supérieur et la DRH, les améliorations qu’il souhaite concernant les différents thèmes auxquels il a à faire face : réunions d’équipes, travail en multiculturel, travail en multi-site, management à distance, communication interpersonnelle, leadership personnel, organisation des équipes, posture du manager, gestion du stress et de la pression.

 

LE COACHING COLLECTIF, UN LEVIER POUR LA COHÉSION D’ÉQUIPE

Le coaching collectif utilise les méthodes du coaching individuel et se nourrit des regards croisés et des compétences propres de chacun des participants. Il s’agit le plus souvent d’une journée au vert, qui va favoriser la cohésion d’équipe. Idéal pour un groupe projet ou un groupe de manager, il permet de partager les pratiques et d’échanger sur des sujets et thèmes transversaux.

Il met en place le lien et la confiance entre les participants et permet la montée en compétence, une prise de recul et de distance.

 

LE CO-DÉVELOPPEMENT, POUR INSTALLER UNE DYNAMIQUE

Le Co-développement réunit un groupe de personnes qui partagent des problématiques professionnelles et vont apprendre ensemble, sous l’impulsion d’un animateur externe, à mettre en place et cultiver une « intelligence collective ».

Le processus est en six étapes, structurant la parole, l'écoute et la réflexion et incitant à l'action.

Le Co-développement est une approche de formation innovante : il n'y a pas d'un côté un formateur porteur et dépositaire d'un savoir et de l'autre des apprenants.


Le Co-développement est une approche d'apprentissage originale, qui mise sur les interactions entre les participants, la créativité et l'intelligence collective.

 

Zoom sur un cas
Coaching de dirigeant

ACCOMPAGNEMENT D’UN COUPLE DE RESTAURATEURS

 

Marc L., restaurateur :

« En 2009, j’ai voulu changer de vie. J’ai quitté mon emploi de cadre dans les assurances et j’ai racheté un restaurant dans le Kochersberg. Je viens d’une famille de la région qui aime sa région. Nous aimons la bonne cuisine. Le restaurant est une Winstub. Ma banque m’a suivi et j’ai pu acheter avec ma femme un restaurant dont l’ancien patron partait à la retraite avec une bonne clientèle. Le prix était assez élevé mais ça en valait la peine. Au début c’était bien, nous avons fait pas mal de communication et organisé des soirées. Mais les habitués ont commencé à partir.

Nous avons fait plus de communication, surtout par des sites de promotion comme « La Fourchette ». Ça nous a coûté pas mal au final, car les prix du coup sont très bas et les clients revenaient assez rarement. Nous n’avons pas compris car ils étaient très contents.

Petit à petit la situation devenait préoccupante. Ma femme s’était mise en temps partiel pour m’aider en salle, nous n’avions plus de deuxième salaire pour assurer derrière. Ma femme a commencé à me critiquer, je trouvais qu’elle n’écoutait pas assez ce que je disais, car je connais bien le commercial. C’est Laurent, un ami proche et de longue date qui m’a conseillé de me faire aider par un cabinet qu’il connaissait bien et qui l’avait aidé. Il est lui-même chef d’entreprise d’une start-up.

J’ai appris beaucoup, et je pense que je vais encore apprendre beaucoup. Moi et ma femme sommes très contents. »

 

L’avis du Consultant :

« Lorsque j’ai rencontré Marc L., il était à la fois sûr de lui et déboussolé. Il ne savait plus s’il devait faire confiance en ses capacités à prendre des décisions. Le couple aussi était en danger.

Nous avons commencé par faire le point sur l’origine du projet, leurs motivations et « l’âme » qu’ils souhaitaient insuffler à leur restaurant. Les choses étaient très emmêlées pour lui, car sa famille, qui le soutenait beaucoup dans ce projet (sa grand-mère était restauratrice), ajoutait de la confusion avec tous les avis contradictoires sur ce qu’il fallait faire. Il y avait également des attentes fortes sur ce projet.

Il fallait reprendre les choses en main à commencer par se couper provisoirement de tous ces avis extérieurs pour retrouver sa propre boussole.

De mon côté, sans en parler à Marc L., j’ai envoyé des collègues du cabinet en tant que « client mystère », avec pour consigne de ne pas se dévoiler. Les retours ont été édifiants.

Par exemple, les portions étaient trop grandes - ils n’ont pas réussi à prendre de dessert, ils n’avaient déjà presque plus faim après l’entrée -, les prix étaient trop élevés pour la qualité perçue, les recettes traditionnelles étaient revisitées avec des associations de saveurs bizarres que les clients étaient réticents à commander. De plus la nouvelle décoration - très moderne - jurait avec le vieux mobilier gardé du précédent propriétaire.

Une chose a également particulièrement frappé mes collègues : à la fin du repas le patron est venu à leur table, leur a offert un digestif et leur a demandé leur avis sur les plats. Et eux, pourtant intervenants professionnels, en ressentant son empressement très sincère de bien faire, l’ont félicité sur sa cuisine et lui ont dit qu’ils reviendraient !

__________

J’ai divisé le travail en plusieurs axes.

Axes externes : travailler sur la cohérence du mobilier et de la décoration, la cohérence des plats et de leur présentation. Revoir une communication plus simple et plus ciblée, donc moins chère.

Axes internes : nous avons travaillé avec Marc L. sur différents aspects personnels, comme son rapport au fait de faire à manger. Il avait voulu satisfaire à la fois son envie et honorer sa grand-mère en cuisinant selon la vision de cette dernière. Frustré dans sa créativité, il avait ajouté à la carte des « créations » qui avaient « plu à des amis ».

Pour finir, nous avons travaillé sur sa posture professionnelle pour lui permettre, ainsi qu’à sa femme, de monter en compétence et de prendre leur stature de chef d’entreprise.

Aujourd’hui Marc a revisité sa carte, il propose une cuisine simple et subtile de terroir et met l’accent sur le fait de proposer des produits issus de l’agriculture biologique. Les clients remplissent la salle et reviennent en emmenant leurs amis. Le couple a trouvé sa place et son articulation.»

 

Zoom sur un cas
Coaching en entreprise

EMPOWERMENT D’UNE CADRE

 

Marie P., responsable R&D :

« Docteure en physique des matériaux, j’ai longtemps travaillé dans la division R&D de mon entreprise. Il y a 2 ans j’ai été promu en charge de la  partie R&D et l’implémentation des nouveaux process pour plusieurs usines du groupe. J’ai vécu différentes situations désagréables, et plusieurs incidents ont eu lieu avec mes collègues. Pour moi le plus important était le travail à faire et les résultats à obtenir, tant pis pour l’humain. Jusqu’à ce que mon directeur m’annonce à l’occasion de mon entretien de fin d’année qu’une grande partie de mes collègues sont venus se plaindre. Il me disait qu’il était difficile de travailler avec moi, et que j’étais souvent maladroite ou abrupte. Il m’a dit que l’entreprise était prête à me financer un coaching professionnel et qu’il me laissait 6 mois pour réparer la confiance avec mes collègues. »

 

L’avis du Directeur :

« Marie P. est un excellent élément, mais son comportement au travail était devenu problématique. Je ne voyais pas de solution autre que de la licencier. Notre DRH m’a convaincu de faire appel au Cabinet Weidemann, si Marie P. était partante.

3 mois après je ne regrette pas l’investissement. Je suis très surpris et content de la transformation étonnante qui s’est opérée. Il n’est jamais agréable d’avoir à se séparer de quelqu’un, qui plus est quand elle a une bonne connaissance de l’entreprise et de son environnement, et une bonne maîtrise de son travail. »

 

L’avis du Consultant :

« Lorsque j’ai rencontré Marie, j’ai pu voir au travers des échanges, de ses questionnements à son poste qu’une approche à 4 mains était nécessaire - qui plus est vu les délais impartis. J’ai proposé de me tourner vers une de nos coachs spécialisée dans ce type de situation et de profil. De mon côté je me suis concentré sur les aspects managériaux et stratégiques terrain qui étaient également des demandes de Marie P. J’ai fixé un rendez-vous deux mois après l’entretien de prise de contact afin qu’elle ait le temps de rentrer dans son coaching et d’en tirer le meilleur parti.

Avant l’accompagnement, tous lui reconnaissaient une vision, une capacité de travail importante, ainsi qu’un haut niveau de technicité. En revanche, elle se montrait cassante avec ses collaborateurs. Elle ne répondait que de manière liminaire aux sollicitations, elle ne donnait jamais de feedback à ses collaborateurs, elle déléguait peu et ne se rendait jamais physiquement dans les autres usines (voire dans les étages d’un autre bureau). Deux mois plus tard je n’ai pas reconnu Marie P. Grâce au travail déjà effectué, j’ai pu lui apporter mon expertise. Nous avons pu travailler sur comment transmettre et partager sa vision. En parallèle j’ai pu lui donner des clefs pour comprendre les aspects politiques et administratifs de son nouveau métier. »

 

L’avis de la Coach :

« Quand j’ai rencontré Marie P., j’ai tout de suite compris pourquoi mon collègue avait demandé à ce que je travaille avec elle. J’ai l’habitude des hauts potentiels, qui ont tout donné pour leurs études puis leur carrière. Chez elle, son extrême capacité de résistance au stress se traduisait par un rapport très froid à ses collègues. J’ai pu par exemple partager avec elle des techniques concernant le management à distance. Un des secrets : la relation de proximité.  Il est essentiel de maintenir le lien, de rencontrer physiquement les personnes sur le terrain. Comme elle ne comprenait pas de manière intuitive le sens des liens chauds au travail, j’ai utilisé ses talents en gestion de projets. Nous avons fait une matrice incluant, des rencontres avec les collaborateurs, des moments d’échanges et de feedbacks. Marie P. a eu le courage de se remettre en cause et m’a fait confiance. Et comme toujours, elle s’est donnée à fond pour ce projet dont elle a été pleinement actrice. Une belle transformation ! ».

 

Coaching professionnel, ce qu'ils en disent ...

ils parlent d'eux, de leurs soucis, de leurs joies, de leurs réussites

Je suis aux commandes de mon entreprise

Directeur Général d'une structure moyenne, je dirigeais mon entreprise artisanale depuis plus de 15 ans. A priori, tout allait bien, le milieu de l'artisanat étant un secteur économique plutôt protégé. La crise a mis à jour tout un tas de dysfonctionnements internes auxquels je m'étais habitué avec le temps ou dont je n'avais pas conscience. Des salariés qui se prennent pour les patrons, une confusion des valeurs entre l'installation de l'entreprise il y a plus de 50 ans et mes valeurs propres, ce que je veux vraiment insuffler à mon entreprise, la gestion de ma vie privée/vie professionnelle, et pour finir, un couple qui ne va pas si bien que cela. Aujourd'hui je me sens bien, mes objectifs et mes priorités sont clairs, certains ratios et modes de fonctionnement ont été entièrement repris. J'ai le sentiment d'être vraiment aux commandes de MON entreprise. Et puis un chiffre d'affaire qui se développe au bon moment. J'ai compris qu'on ne peut plus continuer à diriger nos entreprises comme avant, que la crise est une formidable opportunité pour revoir nos pratiques et être prêts pour demain. Au final, j'ai l'impression de travailler moins tout en étant plus efficace. Notre couple a pris un sérieux coup de jeune. La vie et les projets ont repris leurs droits. Je vous recommande de travailler avec le Cabinet Weidemann , c'est toute la vie qui se transforme.

Etienne*
La fleur au fusil

Lorsque l'on décide de créer sa société, on part la fleur au fusil, avec des idées plein la tête. Le projet avance, pas toujours comme on le veut, on prend du retard, et puis les coups de déprime arrivent ... Puis les grandes hésitations, suis-je fait pour être patron, vais-je savoir le faire ? Tout est alors remis en question.

Et puis je découvre le Cabinet Weidemann, une coach pleine d'énergie, qui prend le temps de discuter du projet, de travailler les contradictions, subtilement et tout en finesse. Elle avance pas à pas, pas trop, juste ce qu'il faut pour que chaque chose prenne sa place au bon moment. Les doutes et les échecs, qui semblaient des montagnes deviennent des monticules.

Déjà plein d'énergie pour ma création de société, le fait de lui parler, juste quelques minutes, me regonflait encore plus à bloc et je repartais encore plus costaud. Oui j'avais évolué, oui j'étais fait pour être patron. le Cabinet Weidemann m'a accompagné, bousculé, écouté. Tout cela c'est le Cabinet Weidemann.

Christophe*
J'envisageais une reconversion

J'ai fait appel au Cabinet Weidemann afin de faire le point sur l'état actuel de ma carrière professionnelle (je suis architecte) et de ses interactions sur la sphère privée. Je souhaitais redéfinir mes priorités de vie et envisager, le cas échéant, une possible reconversion. Le travail avec le Cabinet Weidemann a tout à fait répondu à ces attentes. J'ai particulièrement apprécié la rapidité et la justesse de discernement des points et thèmes à traiter, en lien avec le problème concerné. J'ai également apprécié l'utilisation d'outils alternatifs (lithothérapie, huiles essentielles, méditation/sophrologie ...).

Bertrand*
Clarifications

C'est dans le cadre de ma création d'entreprise que j'ai fait appel au Cabinet Weidemann qui m'a accompagné en coaching individuel. J'ai apprécié la capacité de mon coach à aller à l'essentiel. Il m'a aidé à annoncer à mes clients des tarifs correspondant à la valeur des services que j'apporte.

Martine*
Professionnalisme, discrétion et respect


J'ai fait appel au Cabinet Weidemann pour la gestion des équipes de mon officine, pour la communication au sein de ma famille et de mon couple, pour la gestion de mes rythmes personnels. Dans le travail avec le consultant, j'ai particulièrement apprécié son accueil, son écoute, mais avant tout ses connaissances solides dans le commerce, le marketing, la communication et la psychologie humaine. Doté d'outils et de connaissances solides trés variés, il a parfaitement su s'adapter à chaque cas individuel, et ce, dans la plus grande discrétion et le plus grand respect. Je lui ai d'ailleurs envoyé des collègues pharmaciens ainsi que des amies thérapeutes établies en Alsace ou dans les Vosges comme sophrologues, thérapeutes en psycho-corporel.

Nella*

* afin de respecter l'anonymat des témoignages, les prénoms ont été modifiés et le nom des entreprises n'est pas précisé.

Mentions légales

CABINET WEIDEMANN
13 rue du Maréchal Foch
67000 Strasbourg
+33 6 06 48 20 54